Elle est de retour ! La galette des rois trônera fièrement sur les tables comme chaque année. Et comme chaque année tous les enfants vont se disputer la précieuse fève ! Nous sommes allés à la rencontre des familles du territoire qui vous livreront leurs astuces, recettes et anecdotes autour de cette tradition familiale.

Fêter les rois est une tradition d’origine païenne : les Saturnales. Cette coutume, reprise par l’église, se célèbre le deuxième dimanche après Noël. Aujourd’hui, fêter la galette des rois permet de se réunir autour de la table. Celui qui trouve la fève est appelé « Roi » ce jour là, il choisit sa « Reine » et ils portent une couronne.

L’Épiphanie chez vous

La précieuse fève

A l’origine les fèves étaient des haricots blancs ou des pois chiches. C’est en Allemagne, en 1870, que les fèves en porcelaine remplacent les véritables fèves pour la première fois.

Ma Galette préférée c’est celle à la pomme ! Ce que j’adore c’est quand je gagne la fève, je la gagne tous les ans. A chaque fois, Papa prend une part et il fait semblant de croquer dans la fève, mais ce n’est pas vrai! Cette année j’ai eu un super héros. Je ne choisis pas de reine comme ça je suis le seul roi à la maison !

Kieran 10 ans de Ecuires

Je me souviens que mon beau-père gagnait toujours la fève, et comme il était aussi mauvais joueur que moi, il se délectait de sa victoire ! Ça me rendait rouge de rage ! Un jour ma mère en a eu assez de nos chamailleries, alors, elle a attribué une fève à chaque part… Même si j’avoue avoir été très heureuse, la victoire n’avait tout de même pas le même goût.

Marie 28 ans de Montreuil
Les fèves de chez Irène à Stella Plage

La Galette en famille

Chaque année je fais mes propres galettes, j’en prépare plusieurs pour que tous les enfants soient contents : chocolat, pomme et frangipane, il y en a pour tous les goûts ! On se réunit tous autour de la table et le plus jeune, caché en dessous, s’occupe d’attribuer les parts. Maintenant nous avons des petits enfants mais la compétition de la fève reste rude… Même avec nos plus grands !

Christelle, 53 ans de Courteville

Je fête l’épiphanie tous les ans , j’achète ma galette toujours à la même boulangerie : Au craquelin à Cucq. Lorsque ma fille était petite, je la fêtais avec toute ma famille : mes parents, mes beaux-parents et mes grand-parents. Je me souviens de ces moments partagés où ma fille attribuait les parts. J’y ai repensé en achetant ma galette au pomme cette année. D’ordinaire, je ne suis pas pâtisserie, mais la galette j’adore ça ! Peut être aussi grâce au souvenir qu’elle m’évoque.

Carole, 58 ans de Merlimont

« J’aime la galette savez-vous comment ? Quand elle est bien faite avec du beurre dedans ! »

Galette Maison Lejeune, Montcavrel

La Recette de la Galette frangipane de Christian 42 ans à Rang-du-Fliers

Faire une galette c’est très simple :

« Tout d’abord je place ma pâte feuilletée dans un moule à tarte que je pique avec une fourchette.

Dans un saladier je mélange la 140 g de poudre d’amandes, 100g de sucre, 2 œufs et du beurre mou.

Je place cette pâte dans le moule et j’y glisse la fève.

Je recouvre d’une deuxième pâte feuilletée en collant bien les bords.

Avec les enfants, je dessine sur le « couvercle » et je le badigeonne de jaune d’œuf.

Je mets au four pendant 20 à 30 minutes (Th 6 ou 7) »

Au Craquelin, Cucq

A l’Élysée depuis 1975, la galette est cuisinée pour le président par un chef boulanger choisi. La galette est particulière car elle ne comporte pas de fève. Ainsi, le président ne porte jamais de couronne !

Alors? Serez-vous consacré Roi ou Reine cette année ?

→ Psssst! Pour être sûr de trouver la boulangerie qui prépare les meilleures galettes, c’est par ici!